CYBER MONDAY : Profitez de 20% de remise dès 95€ d'achat avec le code CM22
(Valable aujourd'hui, dès 2 articles achetés, hors promotions)

Pinterest Twitter Youtube Facebook Instagram Location Close Search Arrow Profile Cart Peugeot

Quelle est l’histoire du tire-bouchon ?

Quelle est l’histoire du tire-bouchon ? - Peugeot Saveurs

Pourriez-vous aujourd’hui vous passer de votre tire-bouchon favori ? Dès que l’occasion se présente – en couple, en famille ou entre amis – il est de sortie. Difficile alors d’imaginer qu’il n’existait pas il y a encore moins de trois siècles et qu’il fallait utiliser des outils souvent rudimentaires pour déboucher une bouteille. Découvrons alors ensemble une histoire du tire-bouchon à la fois étonnante et passionnante, depuis son invention en Angleterre jusqu’à ses multiples déclinaisons.

Des armuriers anglais à l’origine de l’invention du tire-bouchon

Depuis l’Antiquité, et pendant des siècles, le vin était conservé dans des amphores, des jarres ou encore des tonneaux en bois. Malheureusement, une fois ouvert et exposé à l’air, le vin se gâtait rapidement. Il fallait donc le consommer à la hâte.

Autour du 17e siècle, avec l’essor des techniques de soufflage de verre, on a commencé à conserver le précieux nectar dans des bouteilles, bouchées par un petit morceau de bois entouré de toile de jute. Avant que le bouchon en liège se généralise progressivement.
Dans les premiers temps, les cols des bouteilles étaient larges, les bouchons dépassaient des goulots, donc c’était un vrai jeu d’enfant pour ôter le bouchon à la main. Par la suite, pour obtenir une meilleure maturation et une conservation optimale du vin, on décida d’introduire entièrement les bouchons dans le goulot. La bouteille étant désormais parfaitement étanche et le bouchon inaccessible, il fallait concevoir un outil pour pouvoir le retirer.

À la fin du 17e siècle, ce sont les Anglais, consommateurs et négociants en vin, qui tirèrent les premiers en inventant la vrille à tonneau. Cet outil était directement inspiré des vers d’armes à feu fabriqués par les armuriers – membres des guildes de la Cité de Londres – et utilisés à l’époque pour nettoyer les canons des mousquets.

Il faut attendre la fin du 18e siècle pour obtenir une reconnaissance officielle du tire-bouchon avec le brevet déposé par le révérend Samuel Henshall pour un tire-bouchon à vis et à écrou en forme de « T ».

Les différents modèles de tire-bouchon

En T, à vis sans fin, à levier dit De Gaulle, limonadier ou sommelier, à levier type Screwpull, électrique, bilame… Il existe aujourd’hui une dizaine de grandes catégories de tire-bouchon. On vous les présente.

 

Tire-bouchon en T

Le révérend Samuel Henshall, responsable religieux à Oxford (Angleterre) a déposé le premier brevet mondial pour un tire-bouchon le 25 mai 1795. Il s’agissait d’une simple mèche vrillée (inspirée du tire-balles) surmontée d’un manche en bois, en métal ou en résine. Non pourvu d’un système de levier, ce tire-bouchon nécessitait à l’usage beaucoup d’huile de coude. Néanmoins, il était si efficace qu’il a été largement utilisé pendant plus d’un siècle.

 

Tire-bouchon à vis sans fin (ou « Zig-Zag »)

En 1802, un autre anglais, Edward Thompson, a mis au point le tire-bouchon à vis sans fin, surnommé aussi plus tard tire-bouchon « Zig-Zag ». Cet ustensile était tourné dans une seule direction en utilisant des mèches imbriquées qui tournaient elles-mêmes dans des directions contraires. Quand une mèche atteignait sa limite, une deuxième vis s’engageait pour faire monter le bouchon de liège.

Altar Tire-bouchon à vis sans fin

 

Tire-bouchon sommelier (et limonadier)

En 1882, l’Allemand Carl FA Wienke inventa le « couteau de sommelier », plus connu sous le nom de tire-bouchon sommelier ou encore limonadier sommelier. Accessoire fin et pliable, il associait tout simplement une mèche en inox, un décapsuleur et un levier. Ce modèle de poche a connu de multiples variations dans les années qui suivirent tout en restant ultra-populaire auprès des professionnels de la restauration, des bistrotiers et autres amateurs de vin.

Clavelin Tire-bouchon sommelier

 

Tire-bouchon à double levier dit « Charles-de-Gaulle »

Le premier tire-bouchon à double levier ou tire-bouchon à bras de l’histoire a été inventé par William Burton Baker en 1880. Produit au sein de la manufacture James Heeley & Sons de Birmingham en Angleterre, il n’a malheureusement jamais convaincu l’un de ses directeurs, Neville Heeley. Ce dernier lui reprochait des défauts de conception, à commencer par le fonctionnement individuel des deux leviers. Ainsi, en 1888, il inventa un tire-bouchon avec les deux bras joints grâce à un collier de guidage roulant sur le manche. Ce modèle a connu un immense succès pendant près de 60 ans. C’est en 1930 que le designer italien Dominick Rosati déposa le brevet du célèbre tire-bouchon à ailettes surnommé « Charles-de-Gaulle ». Il prit ce nom en référence à la signature gestuelle du Général qui, lors de ses discours, saluait généreusement la foule en levant les deux bras.

 

Tire-bouchon à levier dit « Screwpull »

Le tire-bouchon à levier dit « Screwpull » a été conçu et breveté par Herbert Allen. Cet ingénieur américain conseiller à la NASA s’était pris de passion pour le vin dans les années 1950 après un voyage en Europe. Il voulait pouvoir ouvrir n’importe quelle bouteille sans effort et sans détériorer le bouchon en liège. Ce modèle se compose d’une poignée ergonomique et d’un corps en polycarbonate, d’une vis sans fin à la pointe acérée et traitée en téflon® pour assurer une parfaite pénétration du bouchon sans risquer de l’abîmer et de deux pattes flexibles qui s’adaptent parfaitement au goulot de la bouteille.

Baltaz Tire-bouchon à levier

 

Tire-bouchon électrique

Dans les années 2000 se développent les modèles de tire-bouchon électrique. Conçus en inox et polycarbonate, ils sont faciles à utiliser et fonctionnent avec des batteries rechargeables. Il ne faut qu’une simple pression du doigt pour déboucher en douceur n’importe quelle bouteille tout en laissant le bouchon intact. Il est certain que le tire-bouchon électrique Elis Touch saura trouver une place privilégiée dans les cuisines des œnophiles et sur les tablées des épicuriens les plus exigeants.

Elis Touch Tire-bouchon électrique rechargeable

 

Tire-bouchon à lames (ou bilame)

Le tire-bouchon à lames, également connu sous le nom de tire-bouchon bilame, est un accessoire parfaitement adapté pour pratiquer un échantillonnage du vin ou ôter des bouchons en mauvais état. Pour l’utiliser, on place les lames légèrement incurvées de part et d’autre, entre le bouchon et le goulot de la bouteille, puis on extraire le bouchon par un délicat mouvement d’ondulation.